Menu
A+ A A-

PTB S.A., c’est sur les rails!

Le PTB en chiffres

Chiffre d’affaires : 655 millions (2015)

Matériel roulant : 4 rames dont 3 réversibles, 20 voitures dont 8 climatisées

Capacité : 25 000 voyageurs / jour

Usagers : 4,8 millions 

ptb sur les rails

Plus de 50% des déplacements effectués entre Dakar et sa banlieue se situent sur l’axe du chemin de fer et donc sur le trajet du Petit Train de Banlieue, bien connu sous l’acronyme PTB. En se basant sur ce constat, les spécialistes s’accordent à dire que le PTB constitue un élément majeur dans le dispositif de services de transport que l’Etat du Sénégal a mis à la disposition des usagers de l’agglomération dakaroise à côté des bus de Dakar Dem Dikk, des minibus Tata de l’AFTU et autres cars Ndiaga Ndiaye et taxis. Le Petit Train de Banlieue, et avant lui le « Petit Train Bleu », assure depuis 2003 un service de transport régulier, entre le centre-ville de Dakar (Gare de Cyrnos) et sa proche (Thiaroye) et grande banlieue (Rufisque).

Le PTB assure aujourd’hui 26 navettes quotidiennes du lundi au vendredi (dont 16 vers Rufisque et 10 vers Thiaroye) contre 14 le samedi (8 vers Rufisque et 6 vers Thiaroye). Il dessert 15 gares : Dakar Cyrnos, Colobane, HLM, Hann, Mobil, Baux Maraîchers, Icotaf, Pikine, Wakhinane, Thiaroye, Tableau abonnement, Yeumbeul, Fass Mbao, Keur Mbaye Fall et PNR.

Les jours ouvrables, la fréquence est d’un train toutes les 25 minutes entre 6h et 11h et entre 16h30 et 20h. Les navettes du PTB entre Dakar et sa banlieue sont réalisées grâce à un matériel roulant constitué de 4 rames de 5 voitures chacune avec une capacité de transport de 1 000 voyageurs par rame. En tenant compte des retours à vide, la capacité offerte représente plus de 25 000 voyageurs par jour, suffisante pour absorber une demande moyenne journalière tournant autour de 15 000 voyageurs (4,8 millions de voyageurs par an), en majorité des travailleurs résidants en banlieue pour qui le transport ferroviaire, qui ne connaît pas les embouteillages, constitue le meilleur moyen pour se rendre sur leur lieu de travail.

Par la nature de service public de transport collectif, le trafic ferroviaire de voyageurs est essentiel pour la mobilité des habitants de la banlieue de Dakar mais aussi celle des populations des villes de l’intérieur du pays et de la sous-région, notamment entre le Sénégal et le Mali. Les pouvoirs publics reconnaissent aujourd’hui au transport ferroviaire son rôle de levier puissant pour la croissance et le développement économique du pays. C’est pour cette raison que les orientations de la politique de transport ferroviaire s’inscrivent dans une vision globale et prospective de la stratégie de développement de l’Etat, notamment à travers le Plan Sénégal Emergent, qui donne une place de choix à deux projets ferroviaires majeurs à savoir la réhabilitation de la ligne Dakar-Bamako et la construction du Train Express Régional (TER) qui reliera Dakar au futur Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) et qui à terme est appelé à remplacer le PTB.

Premier train bi-mode (fonctionnant à l’électricité et au gasoil) en Afrique de l’Ouest, doté d’un système à double voie à écartement standard, le TER sera capable de circuler à 160 km/heure. Il desservira quatorze gares toutes neuves (dont celle du Pôle Urbain de Diamniadio) ou rénovées entre Dakar et le nouvel Aéroport International Blaise Diagne de Diass pour un trafic à terme de 115 000 voyageurs par jour. Ce projet ferroviaire qui verra le jour dans un peu plus de 2 ans constitue une véritable opportunité pour l’expansion et l’amélioration de la qualité de services qui étaient aujourd’hui limitées par la dégradation très avancée des voies et la vétusté des gares. Les habitants de la banlieue pourront bientôt profiter de cet important projet structurant de l’Etat qui jouera un rôle majeur dans l’amélioration de la mobilité dans un environnement modernisé et parfaitement intégré y compris au projet de Bus Rapid Transit (BRT). En attendant, le PTB est sur les rails !

 

Données personnelles

Le CETUD, dans le cadre de l’exercice de ses missions, peut avoir à traiter vos données personnelles. Pour toute réclamation, opposition ou demande de suppression concernant vos données personnelles, veuillez-vous adresser au CETUD à l’adresse électronique suivante : cetud@cetud.sn. Vous aurez une réponse dans un délai de 3 mois maximum à partir de la date de réception de votre requête.

Best gambling websites website