Menu
A+ A A-

Modernisation du parc de transport urbain dans les capitales régionales

Satisfait des résultats de l’expérience à Dakar, l’Etat du Sénégal a décidé d’étendre le programme aux capitales régionales, répondant ainsi aux attentes des transporteurs et des populations. A terme, ce programme et ses extensions permettront la mise en circulation de 550 nouveaux minibus à Dakar, Thiès, Louga, Saint-Louis, Kaolack, Tambacounda et Ziguinchor pour un coût global de 11,4 Milliards de Fcfa. La supervision a été confiée au CETUD et à la Direction des Transports Routiers (DTR).

CRITERES D’ELIGIBILITE
Pour bénéficier d’un financement par crédit-bail, l’opérateur doit :  

  • être membre d’un des GIE ;
  • justifier d’un agrément de transport délivré par la Division régionale des Transports terrestres (DRTT) et valable cinq ans ;
  • disposer d’un «car rapide» immatriculé à son nom, avec une licence urbaine de transport en commun de personnes. Dans le souci d’un renouvellement effectif du parc, le véhicule doit être en état de rouler;
  • exploiter les véhicules sur les itinéraires des lignes concédées et dans le respect des clauses définies dans la convention de concession et le cahier des charges ;
  • maintenir en bon état les véhicules acquis. Des visites ponctuelles seront effectuées sur le terrain pour s’assurer de l’état des minibus ;
  • être disposé à participer au programme de formation (opérateur et personnel roulant), notamment aux sessions déroulées avant toute nouvelle livraison ;
  • faire entretenir le véhicule acquis par le concessionnaire du programme; et ce, durant toute la période de remboursement du crédit ;
  • assurer le véhicule acquis selon les conditions arrêtées ;
  • s’engager à signer au moins deux contrats de travail pour le personnel roulant (un chauffeur et un receveur) par minibus, dans les conditions arrêtées d’accord parties entre le CETUD, l’AFTU, les administrations concernées et les représentants des travailleurs.

 

 

Coût des minibus à Dakar et dans les régions

Le coût unitaire des minibus est de 18 700 000Fcfa pour les régions. Chaque opérateur doit verser un apport de 20 à 25% du prix et le paiement du crédit restant est échelonné sur 60 mois.

 

LE RENOUVELLEMENT DANS LES REGIONS
RÉGIONS NOMBRE DE BUS NOMBRE DE LIGNES VOYAGEURS TRANSPORTES/ JOUR NOMBRE D’EMPLOIS GENERES
SAINT-LOUIS 50 5 37 500  
TAMBACOUNDA 20 5 7 000  
KAOLACK 44 8 22 500  
THIÉS 50 9 26 000  
LOUGA 13 3 4 500  
ZIGUINCHOR 38 7 14 500  
TOTAL 215 35 110 000 1000

LES PARTENAIRES

  • MECTRANS, Mutuelle d’Epargne et de Crédit des Transporteurs Elle a été mise en place en 2006 dans le cadre du Programme de modernisation du parc de transport urbain de Dakar. La MECTRANS compte 5294 adhérents et a injecté 7 689 004 372 Francs cfa dans le secteur des transports urbains au titre d’apport personnel pour les minibus et l’acquisition de taxis.

  • TRANSVIE, Mutuelle Sociale des travailleurs des transports et métiers connexes du Sénégal. Elle est forte de 7000 adhérents et 30 000 bénéficiaires. Le taux de prise en charge est de 90% dans les hôpitaux et 70% dans les centres de santé.

 

Données personnelles

Le CETUD, dans le cadre de l’exercice de ses missions, peut avoir à traiter vos données personnelles. Pour toute réclamation, opposition ou demande de suppression concernant vos données personnelles, veuillez-vous adresser au CETUD à l’adresse électronique suivante : cetud@cetud.sn. Vous aurez une réponse dans un délai de 3 mois maximum à partir de la date de réception de votre requête.

Best gambling websites website