Menu
A+ A A-

EN MARCHE VERS LA MOBILITE DURABLE: Les jalons lancés lors des premières Assises territoriales de Dakar

assisesmobilite dakar cetud dg 1

Les premières Assises territoriales sur la mobilité urbaine, co-organisées par le CETUD, l’AMS et le SSATP (Programme de Politiques de Transport en Afrique), ont vécu. Elles ont mobilisé au King Fahd Palace de Dakar les 04 et 05 décembre derniers plus de 250 participants du Sénégal, de l’Afrique et de l’Europe.

Un moment qui a permis un large partage d’expériences sur des thèmes aussi importants comme la gouvernance durable de la mobilité urbaine ; l’intermodalité, le transport de masse et le changement climatique ; le financement durable de la mobilité urbaine.Les premières Assises territoriales sur la mobilité urbaine ont été un succès sur le plan de l’engagement des acteurs de la mobilité urbaine, mais aussi sur les mesures et recommandations issues des travaux qui permettront d’asseoir dans le futur, de nouveaux chantiers pour une véritable mobilité durable. Malgré une actualité très riche avec notamment l’ouverture de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) et la présentation par le Premier ministre Boun Abdallah Dionne du Discours de politique générale (Dpg), entre autres, le Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Monsieur Abdoulaye Daouda Diallo, retenu par ces événements majeurs, a dépêché, à l’ouverture comme à la clôture, respectivement son directeur de cabinet, en la personne de M. Mamadou Ibrahima Lô et le Secrétaire général, M. Aubin Jules Sagna. Une manière pour les autorités de l’Etat de montrer leur engagement, mais aussi de remarquer à travers les propos de M. Aubin Jules Sagna « l’intérêt et le niveau de participation de plus de 250 décideurs politiques et experts nationaux et étrangers de haut niveau..., pour l’avènement d’une mobilité urbaine durable, indispensable pour la compétitivité de notre économie nationale et le bien-être de nos populations». Si le Secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a précisé que l’acuité des problèmes de la mobilité urbaine découle en partie du coût de la congestion routière qui a atteint une limite critique, il a aussi salué le souci de réalisme qui a sous-tendu les travaux des Assises de Dakar. Pour ce dernier, les travaux des assises ont permis d’établir un diagnostic sans complaisance sur les problèmes de gouvernance, des dysfonctionnements dans l’occupation du domaine public réservé aux infrastructures routières et ferroviaires ; mais aussi, selon lui, de parvenir à des recommandations pertinentes, pour des solutions inclusives et créatrices de valeur.

Comité de suivi et d’évaluation

M. Aubin Jules Sagna faisant un commentaire sur les recommandations en matière de gouvernance, a insisté, surune bonne planification des infrastructures, mais aussi sur la possibilité de préserver durablement les emprises. La planification intégrée de la mobilité et du développement territorial suppose, selon ce dernier, la mobilisation d’acteurs compétents pour plus de cohérence spatiale et de continuité en termes de mobilité. C’est pourquoi, il a insisté sur la promotion de l’intermodalité et de la nécessaire viabilité du sous-secteur des transports urbains. Quant aux recommandations faites sur l’environnement pour l’amélioration constante de la qualité de l’air, et le financement durable, le Secrétaire général du ministère des Infrastructures les a jugées vitales pour une compétitivité du sous-secteur des transports. Des remarques qui ont conduit ce dernier à souligner la prise de dispositions réglementaires idoines et la nécessité de veiller à leur bonne application, mais aussi au suivi de la mise en œuvre des décisions finales qui seront arrêtées par le Gouvernement ; d’où la création d’un comité de suivi et d’évaluation.

Thierno Birahim Aw, Directeur général du CETUD, a pour sa part remercié les différents partenaires qui ont permis la tenue de ces premières assises, notamment l’AMS et le SSATP, sans omettre la Banque mondiale et les autres partenaires techniques et financiers, à qui, il a exprimé toute sa gratitude. Il a salué la pertinence des mesures et recommandations dont la mise en oeuvre permettra, avec la mise en place et le bon foctionnement du comité de suivi, de bien préparer la prochaine édition des Assises.

20 ans du Cetud

Rappelons que les premières Assises territoriales sur la mobilité urbaine ont coïncidé avec la célébration des 20 ans du CETUD. Pour Thierno Birahim Aw, il s’agit de marquer cette nouvelle volonté des dirigeants et du personnel du CETUD à tendre vers l’émergence. « Avec le changement de logo, nous avons cherché à entrer dans la mouvance de la mobilité durable », argumente-t-il, avant de dire que « le nouveau logo explique le contexte en cours de la mobilité urbaine qui exige une amélioration du service public et (...) une façon de recentrer les objectifs autour de l’homme. C’est tout le sens de l’image de l’homme qui marche sur le logo et qui est conscient de sa nouvelle mission ».

Monsieur Ibou Diouf, Responsable du SSATP (Programme de politiques de transport en Afrique) a exprimé le plaisir de sa structure à être associée à la tenue de ces assises qui entrent en droite ligne de son 3ème plan de développement (DP3, 2015-2019) dont la mobilité urbaine constitue l’un des trois piliers, avec l’intégration régionale et la sécurité routière. Il a sollicité le soutien et l’accompagnement des autorités sénégalaises pour l’approfondissement de plusieurs axes stratégiques issus des travaux des premières Assises de Dakar.

Données personnelles

Le CETUD, dans le cadre de l’exercice de ses missions, peut avoir à traiter vos données personnelles. Pour toute réclamation, opposition ou demande de suppression concernant vos données personnelles, veuillez-vous adresser au CETUD à l’adresse électronique suivante : cetud@cetud.sn. Vous aurez une réponse dans un délai de 3 mois maximum à partir de la date de réception de votre requête.

Best gambling websites website